Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Richard Gilly : Les froides saisons

richard gillyCent mots pour dire l’essentiel... Les années 70 auront souvent revêtu des couleurs musicales d’inspiration californienne. Raffinement des harmonies vocales, enluminures des guitares acoustiques ou électriques, quête de mélodies intemporelles. Portée par Crosby Stills & Nash, Joni Mitchell, America ou encore James Taylor, cette école aérienne aura essaimé loin des côtes du Pacifique jusqu’à toucher la chanson française non sans bonheur. Avec son deuxième album, Richard Gilly, homme sensible et musicien délicat, lui déclare sa flamme en suscitant une émotion dont la pudeur culmine avec « L’appelé » et le destin tragique d’un poilu durant la première guerre mondiale. Ses Froides Saisons sont bouleversantes d’humanité.

Titres de l’album : Les froides saisons (4:21) | My Lady de Montargis (4:46) | Eloïse (2:38) | Les wagons bleus (2:55) | Loi du 28 mars 1882 (3:09) | Maman Lapin (0:50) | L’appelé (4:12) | La fille au rouge un peu sanguin (2:40) | Donnez-moi un peu (3:05) | Une histoire de solitude (3:54) | Souviens-toi (3:12) | Quand tu partiras vers (3:05).

Musiciens : Richard Gilly (chant, guitare, cithare, compositions), Georges Rodi (piano, accordéon), Eddie Efira (pedal steel guitar, guitare, banjo, voix), Gérard Kawczynski (guitare), Jean-Pierre Alarcen (guitare), Bernard Lubat (piano, batterie, percussions), Bernard Ilous (guitare, voix), Christian Padovan (basse), Augier de Moussac (basse), André Sitbon (batterie), B. Sassy (guitare, voix), Katherine Gilly (voix), Hervé Roy (direction quatuor à cordes).

Date de parution : 1975 (Flamophone)

 

Écrire un commentaire

Optionnel